9e Journée TechniqueL’éco-conception en pratique

24 nov 2020 - Webinar

François Gervais

« Des solutions de méthanisation pertinentes à l’échelle des ateliers »

François Gervais, chargé d’études bâtiment et énergie à l’Institut de l’Elevage, interviendra sur les solutions de méthanisation intéressantes pour la profession.

➜ Où en est-on des solutions techniques qui permettent à des fromageries de traiter et de valoriser leurs effluents ?
FG : De grands progrès ont été réalisés depuis une quinzaine d’années. Désormais, au lieu d’envoyer les eaux blanches et le lactosérum dans un réseau collectif d’eaux usées, un atelier, même de taille modeste, peut avoir un intérêt financier à s’équiper d’une station d’épuration (type SBR) ou d’une unité de méthanisation qui lui soit propre. Nous présenterons les grandes options possibles et les solutions émergentes les plus pertinentes, la valorisation et le traitement du lactosérum pur par la méthanisation notamment.

➜ Et pour les ateliers fermiers qui génèrent, en plus, des déjections animales et des résidus de cultures ?
FG : Ils ont plusieurs options possibles.
- Le stockage/épandage est la solution la plus simple mais nécessite d’avoir les capacités de stockage suffisantes.
- La mise en place d’une filière de traitement des effluents de fromagerie (eaux blanches et/ou lactosérum) peut être pertinente.
- Enfin, s’équiper d’une petite unité de méthanisation pour traiter et produire de l’énergie a du sens, les solutions sont au point depuis 4 - 5 ans et rentables.

➜ Revenons en aux rejets d’effluents des ateliers. Quelle valorisation peuvent-ils en tirer ? Cela vaut vraiment le coup ?
FG : Le lactosérum a un potentiel méthanogène intéressant : un seul mètre cube permet de produire 20 à 30 m³ de biogaz. Les KWh produits vont permettent d’obtenir de l’eau chaude qui pourra être utilisée en fromagerie. Nous présenterons les résultats d’essais réalisés à la ferme expérimentale caprine du Pradel depuis quelques années, qui sont encourageants et qui pourraient aboutir à court terme au développement d’un procédé de méthanisation du lactosérum avec des investissements modérés. ◼